Pour ce qui ne le savent pas encore , cette annnée , je roule pour la fondation Digestscience. Ce week-end du Paris Roubaix était organisé au Stab Vélodrome , La nuit du Vélo. Soirée pour récoltait des fonds pour la recherche.

Avec mon ami Lionel, et d’autre , nous avons participé à notre manière.

L’idée était de faire , en 24h, la liaison de Lille jusque Compiegnes pour enchainer sur le parcours officiel du Paris Roubaix, soit un peu de plus de 430km.

20h, Grand’place , une petite photo avant de prendre un dernier café, au Monde Moderne .

 

Départ pétante 21h , je prends le départ avec Lionel et Sébastien. Seb est aussi un sportif longue distance. Il participera au  Championnat du monde de 24h solo VTT. Vous pouvez le suivre sur son FB ou l’aider dans cette aventure ici.

KM 31, Lionel et Seb font demi tour. Il me laisse seul dans la nuit noir . Lionel me rejoindra à Troisvilles demain matin .
KM41: au passage d’un « nid de poule », j’entends un bruit de métal ….OUPS. Vis de tension de la selle Brooks cassé. Abandon? L’idée ne m’a traversé l’esprit que 3 secondes, je ne dois pas oublier pourquoi je fais ça. Sachant que la réparation est impossible sans pieces de rechange , je repars comme ça.

Avec une selle cassé , je peux vous dire que ce n’est pas facile , mais la motivation est intact. Comme je le dis souvent mon poids fort , ce n’est pas mes jambes , mais mon mental. Forca

Heureusement pour moi , j’avais installé un prolongateur sur mon CX, ce que me permet de mettre de maximum de mon poids sur l’avant. Mais voila , à la moindre bosse , je dois me mettre en danseuse. Soit je me positionne sur ce qui me reste comme bec de selle , et je me retrouve dans une selle trop basse, ou alors , je me mets au fond de la selle , sur les rivets mais je suis trop haut. Et je ne vous parle même pas du confort. Au fil des kilomètre , je me transforme en Fakir.

Km 171: Compiegnes, 4h10 du matin

Malgré tous , j’avance bien. Je redémarre à 4h30 . Ce qui me laisse 4h pour faire les 100km qui me sépare de Troisville. Donc dans ma moyenne actuel.

 

 

 

 

 

 

 

Km190 Noyon

Juste avant Noyon, un automobiliste ralenti , et à ma hauteur me demande  » c’est toi wichlor »

Bertrand , habitant Compiegnes, suivait mon aventure , quand il a vu que j’étais arrivé dans sa ville, il a sauté dans sa voiture pour me trouver. Au point ou il était pied nu pour conduire.

Je l’avais rencontré, alors qu’il n’étais pas encore majeur , lors de ma premier longue distance et surtout mon premier Paris Roubaix ….. en 2010

Il faut repartir , mais voila , le manque de sommeil se fait sentir . Pendant près de 2h je suis dans le mal. Je pique du nez, je n’ai plus de jus. J’essai de manger de boire , mais rien n’y fait….. et cette selle!!!! Le soleil se lève , il faut tenir bon.

Km 240 St Quentin, 7h10

Une boulangerie …. 1 cola , 2 patisseries et ça repars. Mais je suis désormais en retard sur mon programme .

Km273 Troisvilles 9h15

Juste à l’entrée du village mon téléphone sonne , je sais qui m’appel donc je ne décroche pas . Je suis en retard de 45 min sur le rendez vous , mais Lionel accompagné de Thierry aussi , ils se sont un peu perdu sur la route. Nous sommes donc , a 3 min près , arrivée en même temps .

Quand on fait un Paris Roubaix , il y a une chose qu’il faut faire. C’est l’aller dire bonjour à Françoise , une figure de cette épreuve mythique. Gérante d’un café à Troisvilles , elle n’est pas avare d’anecdote sur cette épreuve. Certains pros pensent même que si tu veux gagné Paris Roubaix , il faut aller dire bonjour pendant les recos… pour dire!

Chose importante pour la suite , l’ami Lionel m’a ramené une selle de rechange, mon sauveur!

Mais aussi , ils ne nous restent « que » 160km à parcourcir en 12h. On pourra prendre le temps et profiter du soleil. Car nous devons arrivée au Stab vélodrome à 21h …. et pas avant!

La suite se passe sans encombre , pas de crevaison , rien . Vous passons donc en mode  » Touriste »

Km 333, Trouée D’Arenberg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Km 340, Pont Gibus

 

 

 

 

 

 

Secteur Warlaing à Brillon

 

 

 

 

Secteur Tilloy à Sars et Rosières

Juste après Orchies , on tombe par hazard sur les mecs de notre Team vtt Ekoi Pays de Pévèle

Et les derniers secteurs pavés s’enchainent les un après les autres. On se permets même une dernière pause à Cysoing car on a encore de l’avance

Arrivée à 20h45, le défi est rempli 

432km pour moi

et 300km pour Lionel….. son premier 300 chapeau